• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Vieillir

Vieillir - Maye Crane

Je déteste vieillir plus que tout ! Je veux dire, je déteste que mon corps subisse les conséquences du vieillissement. L'expérience que l'on acquière, en revanche, est quelque chose de magnifique. Mais si on parle de physique, les femmes, nous subissons plus que les hommes la décadence du temps. Les hommes, eux, ils peuvent engraisser un peu, certains perdent leurs cheveux, pas beaucoup plus que ça. Nous, par contre, nous voyons nos seins perdre de la vigueur, on prend aussi du poids, qui devient, de plus en plus difficile à perdre, nos cheveux deviennent gris et on doit les teindre régulièrement... Et là, je n'ai pas encore parlé des fesses.

Le problème est que je suis très coquette, je l'ai toujours été, depuis un très jeune âge. J'ai toujours aimé être regardée par les hommes. Quelle femme n'aime pas se faire regarder, se sentir belle et désirable. Je suis convaincu que c'est une des choses qui augmente le plus l'estime de soi.

J'approche maintenant la cinquantaine. J'imagine que vous avez déjà une bonne idée, du sujet dont je suis en train de vous parler aujourd'hui. Alors on ne se racontera pas d'histoire. Si vous croyez qu'un homme ne regardera pas plus les filles de vingt-cinq ou trente ans, que les femmes de cinquante ans et plus, détrompez-vous. Mais pourquoi ne peut-on pas nous aussi être aussi belles et désirables que nous l'étions à cet âge-là. L'expérience et la maturité compensent largement pour ce que le temps doit nous faire subir. Il est tellement doux à mes oreilles d'entendre, « comment cette femme peut-elle être encore aussi belle à son âge ? »

Mais attention ! Ce n'est pas gratuit tout ça, je vais à la salle de sport régulièrement, j'évite de manger du gras, je prends des soins divers pour ma peau. Je me refuse tout abus, que ce soit l'alcool, les desserts. Même mon heure du coucher est à surveiller.

Un peu plus haut, je vous ai dit que je n'avais pas encore parlé de mes fesses. Sans prétention, je dirais qu'il fut un temps où c'était une des parties les plus belles de mon corps. J'en étais très fière. Mais, un de ces jours, sortant de la douche et me regardant dans le miroir, j'ai découvert quelque chose de nouveau. Je suis allé voir un médecin et il m'a confirmé que c'était ce que je craignais, j'étais prise avec un problème de varices. Imaginez comment je me suis senti au moment où cette mauvaise nouvelle m'a été confirmée.


Le médecin n'a pas réussi à déterminer les causes exactes, mais elles peuvent être multiples. Une de celles-ci serait le tabagisme. J'ai donc immédiatement pris la décision d'arrêter de fumer. Moi qui croyais que le fait de faire beaucoup d'exercices me mettrait à l'abri de ce genre de problème. De toute façon, le médecin est optimiste du fait que je n'ai pas tardé à le consulter. Ce problème devrait être plus facile à régler.

 

The author:

author

Esthéticienne et amoureuse de produits de beauté de qualité - en pharmacie et en cabine - Maye Crane vous proposera, via ce blogue, ses recommandations beauté et bien-être, tout en ne négligeant pas de vous partager son quotidien. Femme d'affaires accomplie, elle adore couvrir un ensemble de sujets variés qui ont un impact sur votre vie. Soyez à l'affut!