• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Quelque chose de nocif

Quelque chose de nocif - Maye Crane

Il y a 3 ans, j'ai eu des injections de Botox. C'est une expérience que j'avais envie de faire pour me sentir plus jeune et belle. Mais en réalité, cette expérience m'a rendu malade. Le Botox est une arme chimique qui peut détruire votre corps doucement, mais sûrement. On m'a fait des éjections sur les rides entre les sourcils, et tout c'est bien passer. La procédure est comme celle que l'on peut lire dans les témoignages sur Internet. Pendant 2 jours, je n'ai eu aucun effet secondaire, mais après ça, une accumulation de mauvaises choses me sont arrivées en moins de 4 heures. Je sais très bien que ça va vous semblez difficile à croire, mais cela est très vrai. Laissez-moi vous en faire la liste : 


• J’ai commençais à pleurer sans raison des larmes coulaient sans arrêts de mes yeux pendant presqu'une heure, c'était vraiment insupportable.
• Par la suite, j'ai eu un mal de tête comme si quelqu'un frappait à l'intérieur avec un marteau. Mais ce n'est pas tout, on ajoute aussi :
• Des vertiges, je n'arrivais plus à me tenir debout, c'était atroce. Je devais m'asseoir, et je voyais flou.
• Je dois aussi ajouter les crampes à l'estomac avec une diarrhée, un véritable enfer.


J'ai dû appeler les urgences qui m'ont amené à l'hôpital. Les médecins m'ont fait plusieurs tests, que ce soit sanguin ou urinaire. Ils ont tous donné des résultats négatifs. Ils ont été très surpris de voir mes symptômes. Je suis resté trois jours à l'hôpital, trois jours qui n'ont fait que s'empirer, car ma vue s'est complètent détériorée. Aujourd'hui, je dois porter des lunettes pour corriger ma vision, et mes migraines n'ont fait qu'augmenter au niveau intensité. Par chance, j'ai eu un médecin qui m'a demandé si par hasard, j'avais reçu des injections de Botox. Il m'a dit avoir rencontré un cas similaire chez une patiente au États-Unis. Je lui explique que oui, effectivement, 5 jours auparavant, j'ai reçu un traitement de Botox. À partir de là, tout a été compréhensible. Les docteurs ne pouvaient rien faire, on devait juste attendre que sa passe. Ils m'ont fait des perfusions, mais plus pour me faire un lavage. J'ai été hospitalisé une semaine.

 

En sortant de l'hôpital, je suis directement allé chez le chirurgien qui m'a injecté le Botox. Il a évidemment nié le fait que ça puisse être le Botox qui était responsable de ce qui m'arrivait. Mais le pire, c'est qu'il n'a pas été compréhensif du tout. Il m'a même viré de son bureau de peur que je fasse un scandale. Je ne voulais pas le remboursement du traitement, je voulais simplement essayer de comprendre pourquoi j'avais eu ces effets. « Est-ce que ses produits n'étaient pas de bonnes qualités ? ». Mais je pense qu'il eut peur que ses clients dans la salle d'attente puissent entendre notre conversation. Alors, j'ai pris un malin plaisir à parler plus fort. Actuellement, je suis en procédure judiciaire contre lui. Je sais très bien que ce ne sont pas tous les médecins qui sont comme lui. En médecine, comme dans toutes les autres professions, il y en a des bons, et d'autres qu'il vaut mieux éviter.

 

The author:

author

Esthéticienne et amoureuse de produits de beauté de qualité - en pharmacie et en cabine - Maye Crane vous proposera, via ce blogue, ses recommandations beauté et bien-être, tout en ne négligeant pas de vous partager son quotidien. Femme d'affaires accomplie, elle adore couvrir un ensemble de sujets variés qui ont un impact sur votre vie. Soyez à l'affut!