• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Quand le changement fait peur

Quand le changement fait peur - Maye Crane

À une période mouvementée de ma vie, j’avais eu l’immense surprise de me voir promue au poste de directrice de formation. Je n’avais franchement aucune expérience par rapport au poste, mais comme je connaissais assez bien le domaine, ayant passé les cinq années suivant l’obtention de mon diplôme, dans la même entreprise spécialisée en analyse de l air, mes supérieurs avaient cru bon de m’accorder une opportunité d’évoluer. Ils étaient heureux du travail que j’effectuais en tant que représentante, et me croyaient apte à transmettre mon savoir-faire aux autres. Je m’étais bien sûr, empressée d’accepter, surtout motivée par la rémunération, mais je craignais dans le fond de ne pas être à la hauteur. C’était une chose à laquelle je ne m’attendais vraiment pas. Cependant, je ne pouvais pas non plus refuser une pareille chance. Mais j’avais un problème, un gros problème qui n’était autre que ma timidité maladive.

Un pas en avant

Je savais que je maîtrisais parfaitement mon travail, et ne doutais aucunement de mes compétences en tant que représentante, mais le jour où l’on me confia ma première tâche, la seule chose que j’avais souhaitée, c’était de prendre mes jambes à mon cou, et fuir. En effet, notre entreprise allait participer à une interview au journal télévisé, et c’est moi qui avais été désignée pour nous représenter. Le fait de devoir former mes collègues, m’avait déjà stressé suffisamment pour m’avoir privé de sommeil et d’appétit pendant des jours. Et là, on me demandait de participer à une interview devant des milliers de téléspectateurs. J’avais vivement tenté de me défiler, en proposant que quelqu’un d’autre le fasse à ma place, mais mon directeur avait été catégorique, aucune issue possible.

Développement personnel

Pendant les jours qui suivirent l’annonce, j’avais sérieusement envisagé de désister, de m’enfuir, mais à la fin, avec les conseils avisés de mon conjoint, j’avais fini par percevoir cela comme une réelle opportunité de devenir une meilleure personne. Cela n’allait pas être facile, je le savais, mais j’avais besoin de ce genre de défi pour avancer. Je m’étais donc, énormément préparée, entraînée, en me disant que je pouvais y arriver. Puis quand le fameux jour arriva, la peur au ventre, je m’étais présentée sur le plateau pour l’interview. La crispation que je ressentais s’était très vite muée en assurance, et après quelques minutes, j’avais réussi à être totalement à l’aise devant la caméra. C’est toujours le premier pas qui est le plus difficile, par la suite, j’avais enchaîné interview sur interview, tellement bien dans ma peau que j’avais oublié à quel point j’étais timide.

 

The author:

author

Esthéticienne et amoureuse de produits de beauté de qualité - en pharmacie et en cabine - Maye Crane vous proposera, via ce blogue, ses recommandations beauté et bien-être, tout en ne négligeant pas de vous partager son quotidien. Femme d'affaires accomplie, elle adore couvrir un ensemble de sujets variés qui ont un impact sur votre vie. Soyez à l'affut!